News

Les nouveautés en terme de plus-value immobilière

Vous avez le projet de vendre votre logement, hors résidence principale ?

N’attendez pas trop longtemps car en ce moment et jusqu’au 31 août 2014, vous pouvez bénéficier d’une économie de 25% sur les plus-values immobilières !

Taxation des plus-values immobilières, qui paie ?

 Quand vous vendez un bien immobilier plus cher que vous ne l’avez acheté, vous réalisez une plus-value immobilière. Celle-ci peut-être exonérée d’impôt (vente de votre résidence principale) ou taxée par le fisc.

Depuis le 1er janvier 2013, une surtaxe pour les plus-values a été instaurée. Cette surtaxe varie de 2 à 6 % et concerne les plus-values imposables d’un montant supérieur à 50 000 euros (hors terrains à bâtir).

Depuis le 1er septembre 2013, la taxation a été fortement revue à la baisse afin de fluidifier le marché. Allègement de la taxation des plus-values immobilières depuis le 1er septembre 2013

 Depuis le 1er septembre 2013, un nouveau régime d’imposition des plus-values immobilières a vu le jour. Il vient d’être conforté par la loi de finances 2014, il aboutit à un allègement de la taxation.

La plus-value immobilière est imposée sur le revenu au taux de 19% plus, les prélèvements sociaux de 15,5% soit au total 34,5%. Mais il existe un abattement pour durée de détention qui réduit ce taux.

Pour l’impôt sur le revenu :

– aucun abattement pendant les cinq premières années de détention

– puis, 6% de la 6ème à la 21ème année

– et 4% la 22ème année

Pour les prélèvements sociaux :

– aucun abattement pendant les cinq premières années

– puis, 1,65% de la 6ème à la 21ème année

– 1,60% la 22ème année

– et 9% la 23ème à la 30ème année

ASTUCE

Si vous avez le projet de vendre à court terme, vous avez jusqu’au 31 août 2014 pour profiter d’une économie de 25% sur les plus-values en particulier, si votre logement se situe dans une ville où les prix ont augmenté.